#Bilan L’ITV des Coprésidents : l’équipe fanion (part. 1)

#Bilan L’ITV des Coprésidents : l’équipe fanion (part. 1)
Les Coprésidents de l’ASBO, Guillaume Godin et Sylvain Reghem (de g. à dr.), font le point.
La saison 2020-2021 officiellement terminée, l’heure est au bilan et aux perspectives. Ce mardi, les Coprésidents de l’ASBO, Guillaume Godin et Sylvain Reghem, ont accordé un long entretien à asbo.fr, au cours duquel tous les sujets phares ont été évoqués : l’équipe fanion, les Féminines, la réserve, la formation, les partenaires, le budget... Première partie : le National 2 et la Coupe de France.


Malgré un exercice tronqué qui a débouché sur une saison blanche, quel regard portez-vous sur le retour de l’ASBO, promue, en National 2 ?

G. Godin : Pour nous, c’était une vraie découverte. On s’est vite rendu compte que le N2 est vraiment différent, par rapport au National 3. Alors, en début de saison, il a fallu se jauger, forcément. Après un démarrage un peu léger, on a su se mettre au niveau assez rapidement, techniquement et physiquement. Il n’y a eu que 9 matchs joués, c’est peu, mais au moins on sait désormais les ingrédients qu’il faudra mettre à l’avenir pour bien performer dans ce championnat.

En début de saison, vous aviez annoncé que l’objectif était d’aller chercher un bon maintien, en terminant dans la première partie de tableau. Au moment de l’arrêt définitif du N2, l’ASBO était 7e du Groupe B, à 3 points du premier...

S. Reghem : ...ce qui prouve que nous avons réussi à bâtir une belle équipe ! On a l’intime conviction que si le championnat s’était déroulé comme prévu, on aurait terminé dans le top 8, voire même plus haut. Après, on n’a pas non plus rencontré tout le monde. Des clubs comme Sedan ou le Gazélec Ajaccio, par exemple, qui jouaient clairement l’accession, semblaient monter en puissance. L’idée est de continuer à progresser pour jouer les premiers rôles à l’avenir.



Pour la première fois depuis 11 ans, l’ASBO a atteint les 16es de finale de la Coupe de France. Que retenez-vous de ce parcours ?

G. G. : C’était le moment sympa de cette saison. Quand on a commencé à avancer dans la compétition, le N2 a malheureusement été stoppé. On a donc décidé de se concentrer à fond sur la coupe. C’est une aventure qui a été très intéressante sur le plan humain et sportif, évidemment, mais également sur le plan financier, il faut le dire. Après, on a aussi constaté que c’est une épreuve qui puise beaucoup d’énergie et, pour nous, la priorité sera toujours le championnat.

S. R. : Concernant notre élimination (0-2 face à Boulogne-sur-Mer, National), personnellement, je tiens à rajouter que j’en garde encore un goût un petit peu amer. Depuis le départ, on avait eu des tirages favorables face à des équipes hiérarchiquement inférieures et on avait fait le boulot. Là, Boulogne évoluait une division au-dessus, certes, mais était alors en difficulté en championnat. Je reste persuadé qu’il y avait un coup à faire, mais on n’a pas su élever notre niveau de jeu. Il y a quelques regrets.



Quel sera l’objectif la saison prochaine ?

G. G. : La première partie de tableau, encore une fois. Compte tenu des circonstances de cette saison, on considère vraiment que c’est une année blanche, à tous les niveaux. Quelque part, les compteurs sont remis à zéro pour tout le monde. Après, évidemment, si on voit qu’on est en mesure de jouer les premiers rôles, on ne s’en privera pas. Mais ce qu’on avait prévu de faire sur six ans, au début du projet, on a désormais prévu de le faire sur sept ans, c’est normal.

S. R. : Effectivement, ce serait très présomptueux aujourd’hui de dire que l’on va jouer la première place. On voit bien que c’est très compliqué. Regardez, par exemple, un club comme Sedan. Malgré un budget qui doit être trois fois supérieur au nôtre et une ambition clairement affichée de jouer la montée, il était derrière nous au moment de l’arrêt du championnat. Pour autant, on va essayer de bâtir une belle équipe, et après, si la mayonnaise prend, on sait que dans le football tout peut aller très vite...



Y aura-t-il beaucoup de mouvements au mercato ?

G. G. : L’idée, c’est de conserver le noyau dur du groupe. La majeure partie des joueurs sera encore avec nous la saison prochaine, enfin, on l’espère. On doit les rencontrer très bientôt pour en discuter. Ce groupe vit bien. Sur les derniers matchs joués, on avait vraiment montré une solidité intéressante, une solidarité dans l’effort, et on veut garder ça. On ne va pas désorganiser quelques chose qui fonctionne bien.

S. R. : À côté de ça, on va aussi s’attacher à recruter intelligemment pour compenser les quelques départs, puisqu’il y en aura, c’est certain. On vise des joueurs avec de l’expérience et des qualités différentes et complémentaires par rapport aux profils qu’on a déjà chez nous. L’ambition, c’est d’être plus forts ! Comme chaque année, il devrait y avoir une dizaine d’arrivées. L’objectif est de pouvoir compter sur un groupe de 25 joueurs, tous en concurrence et capables de jouer en N2.

Et du côté du Staff ?

S. R. : Tout le monde est reconduit : le Coach, Sébastien Dailly, le Préparateur physique, Tahar Tailloul, l’Entraîneur des gardiens, Ilyas Louraoui, et le Coordinateur sportif, Rachid Sahnoun. On est très contents de l’investissement du Staff au quotidien. Ils sont omniprésents.

Publié le 05 mai à 12h44

Infos Club

Classement

Pl. Club Pts J. Diff.
1. Paris 13 16 9 6
2. Épinal 15 8 2
3. Haguenau 14 9 3
4. FC 93 14 8 -2
5. Metz (b) 13 8 2
6. Lusitanos 13 8 6
7. ASBO 13 9 3
8. Auxerre (b) 13 9 0
9. Lens (b) 13 8 -2
10. GFC Ajaccio 12 9 3
11. Belfort 12 9 2
12. Sedan 11 8 1
13. Reims (b) 9 9 3
14. Entente SSG 7 9 -5
15. Schiltigheim 5 9 -15
16. St-Quentin 4 9 -7

Matchs

Derniers :

Prochains :

Caen (L2) - ASBO
Dunkerque (L2) - ASBO
ASBO - Fleury (N2)
Calendrier


Réseaux Sociaux